<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d11715490\x26blogName\x3dAutres+soleils,+autres+mondes...\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttps://autresmondes.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://autresmondes.blogspot.com/\x26vt\x3d-2878529239710638821', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

20 juillet 2005

Des planètes telluriques en formation autour de "BD +20 307" ?

"BD +20 304" est une jeune étoile de type solaire (quoiqu'un peu plus massive) située à environ 300 années-lumières.
Depuis 1983, nous savons que cette étoile est entourée d'un disque composé de beaucoup de poussières (elle présente un excès d'émission en infrarouge typique) .

Une équipe américaine a étudié recemment (depuis les observatoires Keck et Gemini) ce disque et a constaté qu'il y avait une concentration très élevée de poussières chaudes à une distance équivalente à celle séparant la Terre du Soleil , signe que d'intenses collisions de corps rocheux s'y déroulent.
Une (ou plusieurs) planète(s) tellurique(s) serai(en)t donc peut-être en train de se former dans la partie interne de ce disque , à l'instar de ce qui s'est passé autour de notre Soleil, voici 4,6 milliards d'années.
Selon les propriétés de ces poussières , l'équipe d'astronome estime que ces collisions se sont produites il y a moins de 1000 ans environ ,indiquant ainsi que celles-ci ont encore lieu à l'heure actuelle.


Dessin d'artiste représentant les collisions se déroulant autour de "BD +20 307"...
(crédits : Gemini Observatory/Jon Lomberg)


L'équipe qui a fait cette découverte espère que d'autres jeunes systèmes du même type seront découverts afin de démontrer qu'il y a bel et bien d'autres systèmes planètaires semblables au notre( c'est-à-dire avec des planètes telluriques situées dans la partie interne du système) .

Plus d'infos =>
* Site de l'observatoire "Gemini"

Un disque protoplanètaire pas pressé de former des planètes...

Ne jamais avoir de certitudes (ou vraiment peu) en ce qui concerne les systèmes planètaires.
Il était presque acquis par la communauté scientifique qu'un disque de gaz et de poussières (disque protoplanètaire ou circumstellaire) autour d'une (ou plusieurs) jeune(s) étoile(s) se "dissipait" en quelques millions d'années parce que les planètes s'étaient formées (si des planètes ne se forment pas, c'est le "vent stellaire" qui se charge de dissiper le disque initial ) .

Seulement voilà, des astronomes du "Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics" ont trouvé grâce au telescope spatial "Spitzer" un épais disque circumstellaire âgé de 25 millions d'années entourant deux étoiles naines rouges (type spectral M ) , situé à environ 350 années-lumières.
Les disques circumstellaires les plus "vieux" jusqu'alors atteignaient l'âge de 10 millions d'années maximum !

Représentation artistique du disque circumstellaire... (crédits images: David A. Aguilar)

Aucun indice indique qu'il y ait dans ce cas de planètes formées.
A ce sujet, les débats scientifiques ont déja commencé, certains astronomes soutenant que ce disque ne pourra pas former de planètes (ce processus aurait dû dans ce cas commencer bien plus tôt) tandis que d'autres avancent qu'il peut toujours former des planètes (même des géantes gazeuses) car il y a beaucoup de "matériel" (gaz et poussière) disponible.

En fait, ce débat met en évidence le fait que les astronomes ne savent pas encore avec certitude les conditions permettant la formation de planètes même lorsqu'il y a un disque de matière disponible...

Plus d'infos =>
* Communiqué(anglais) du "Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics"

* Site du "Spitzer Space Telescope"

13 juillet 2005

La planète aux trois soleils !

Une planète de type "Jupiter chaud" a été découverte dans un système de... trois étoiles proches !
La planète, qui est un peu plus massive que Jupiter, orbite autour d'une étoile de type solaire(HD 188753 A de type spectral G, 149 années-lumières) en un peu plus de 3 jours.
Les deux autres "soleils" sont des étoiles de type spectral K et M, très proches l'une de l'autre situées à une distance équivalente à celle séparant Saturne du Soleil "seulement"(environ 10 unités Astronomiques).

La planète a été détectée par la mesure de la vitesse radiale de l'étoile hôte(en "annulant" les influences des 2 autres étoiles).

Or, avec cette découverte, c'est la théorie de la "migration"(= les planètes géantes se forment dans les "zones froides" du disque protoplanètaire et migrent en spirale vers l'étoile) qui semble remise en cause(où se serait donc formé cette planète ??)...

(crédits NASA/JPL-Caltech)

Des planètes ont déja été détectées dans des systèmes stellaires multiples, mais pas avec des étoiles aussi proches.

Précision=> Cette découverte est à confirmer par des observations plus précises et plus longues ; un nombre non négligeable d'astronomes a émit des réserves à l'annonce de cette trouvaille...

Plus d'infos =>
* Configurations orbitales (video) des membres du système HD 188753

* Le système par "Extrasolar Visions"

* Discussion sur Webastro.net

* Vidéo d'un (possible) "couché de soleils" dans un système de ce type...

01 juillet 2005

"Petite" mais costaud!

Après avoir annoncé il y a quelques semaines la découverte d'une possible "super-tellurique", les chasseurs de planètes américains font une nouvelle découverte surprenante!

En effet ils viennent de découvrir via la mesure de la vitesse radiale et du transit une "Saturne chaude"(la planète à une masse équivalente à celle de Saturne mais décrit son orbite en moins de 4 jours) ayant 72% de la taille de Jupiter mais une densité de 1,4(Jupiter a une densité de 1,3 environ).
Cette planète contient plus d'éléments lourds(éléments plus lourds que l'hélium) que tout les corps du sytème solaire réunis( planètes+ astéroïdes et cometes)!!!

HD 149026

L'étoile hôte(HD 149026) est de type spectral G0 IV(IV, c'est à dire une sous-géante=> elle est en train de quitter la séquence principale pour devenir progressivement une géante rouge) et est située à environ 260 années-lumières de nous.

Les propriétés de cette planète(HD 149026 b)ne peuvent s'expliquer(pour l'instant?!) que par un gros noyau dense composé de beaucoup d'éléments lourds.
Cette planète semble aussi confimer la formation de planètes géantes gazeuses par "accrétion".
Aucune planète du système solaire n'est comme celle-ci ni aucunes autres planètes extrasolaires connues à ce jour(161 planètes).
Encore un nouveau mystère qui remet constamment en cause les théories de formation des planètes!!

Plus d'infos =>
* Shéma de la structure probable de HD 149026 b

* Système HD 149026, par "Extrasolar Visions"

* Sur la formation des géantes gazeuses

* Article de "Sky and Telescope"(anglais)

* Discussion sur Webastro.net